Ouvrages épuisés
Les petites heures du pyrénéisme
Gérard Raynaud

L’histoire du pyrénéisme est une épopée s’étalant sur un peu plus de deux siècles, avec ses héros et ses hauts faits comme l’ascension de Ramond à la brèche de Tuquerouye ou la conquête des grandes voies de l’Ossau. Elle a ses pages radieuses telle la première de la face nord du Mont-Perdu ou plus sombres comme la rivalité ayant opposé Ann Lister et le prince de la Moskowa au Vignemale. Elle regorge aussi de personnages ou d’épisodes plus discrets, émouvants, cocasses ou dramatiques. Ce sont alors des événements secondaires ou marginaux au regard de la grande histoire, intéressants pourtant et parfois passionnants. Et puis, c’est souvent dans ces coulisses que se révèlent le mieux les personnalités et les motivations des uns et des autres. Ces pages offrent quelques uns de ces épisodes mineurs qui donnent un éclairage inhabituel à l’histoire de la conquête de nos sommets : par exemple Toussaint Lézat qui, pour réaliser le plan en relief de la chaîne luchonnaise, sculpte le mastic d’après nature. C’est le marin Louis Byasson qui se fait bâtir une cabane sous le pic de Bugarret, à près de 3000 mètres, pour faciliter sa passion de la chasse. C’est encore Jean Arlaud et son Groupe des Jeunes qui fêtent au sommet du Balaïtous le centenaire de sa première ascension, ou bien Georges Ledormeur qui grimpe sur ce même Balaïtous et en nombreuse compagnie pour célébrer son quatre-vingtième printemps…


Un ouvrage de 216 pages au format 10 x 20 cm, sur papier vergé, couverture couleur sur papier Sensation tactile 270 g, reliure cousu collé.

20€ épuisé