Ouvrages épuisés
A quoi tient la beauté des montagnes / Panorama du sommet du Pic de Piméné
En 1897, au retour d’un séjour au Mont-Blanc, Franz Schrader prononçait une conférence, À quoi tient la beauté des montagnes dont le siècle qui vient de s’écouler n’a point altéré la teneur. En quelque vingt pages, ce remarquable géographe peintre évoque son rapport à la montagne. Le sensible s'y fond avec le scientifique. Par le beau dire le vrai aimait-il dire Schrader. Le beau, il l’a mis en pratique d’une manière unique dans une peinture en symbiose avec l’impressionnisme. Le vrai il l'a légué au XXIe siècle à travers une pensée qui investit notre civilisation d’un devoir : faire un usage mesuré et réfléchi des paradis naturels que sont les territoires montagnards.
Il n’eut de cesse de retourner sur les sommets pyrénéens, aperçus de Pau un matin clair d'août 1866. Il en est un qui lui tint particulièrement à coeur : le Piméné. C’est depuis cette cime qu’il commença à étudier dans son ensemble le massif de Gavarnie et du Mont-Perdu. Il en refit maintes fois l’ascension pour venir à bout d’un tour d’horizon du Cirque au Vignemale. La qualité du dessin schradérien s'y révèle dans sa rigueur et son élégance. Pour tous ceux qui aiment les Pyrénées, ces tracés tireront à eux le souvenir précis des paysages qu’ils ont marchés.


Un étui contenant : un volume de 32 pages pour À quoi tient la beauté des montagnes imprimé sur Rives classic ivoire clair 120 g ; un dépliant en 11 volets pour le Panorama du Piméné, imprimé sur Conquéror vergé blanc 170 g ; couvertures sur papier Rives tradition ivoire clair 320 g. Tiré à 900 exemplaires.

27€ épuisé